Drone
QUI ? QUE ? QUOI ?

FOIRE AUX QUESTIONS

Drone
Drone
Télépilote de drone
Télépilote de drone

Un drone quadrirotor permet le vol stationnaire ou des déplacements avec des mouvements très fluides. Il est donc possible de faire des photos et des vidéos de grande qualité. Par son déplacement rapide, le drone offre une multitude de photos aériennes en un temps réduit. Il s’adapte à tous les sujets : tourisme, architecture, valorisation de patrimoine, événementiel, sport, inspection d’ouvrage, de toiture, de corrosion, suivi de chantier…
De plus le drone est :
– beaucoup moins cher que l’hélicoptère et plus souple d’utilisation que le ballon,
– respectueux de l’environnement : silencieux, moteurs électriques non polluants,
– très rapidement mis en oeuvre.

Vous pouvez acheter un drone et le faire vous-même, même si l’investissement est important ou faire appel à votre neveu.
Mais… dès lors qu’un drone est utilisé dans le but de prendre des photos ou vidéos, ce n’est plus un jouet, quels que soient sa taille et son poids : c’est un aéronef soumis aux règles de l’aviation civile. Le particulier ne peut donc réaliser des prises de vues avec un drone que pour une utilisation de loisirs, strictement personnelle.
Réaliser “une commande” de prises de vues, même gratuitement, par exemple pour une association ou un ami, ne relève plus des loisirs.

Depuis le 01/07/2018 le télépilote professionnel doit  :
– être titulaire d’un certificat théorique de télépilote délivré après une réussite à l’examen théorique spécifique (CATD),
– avoir reçu une formation pratique dispensée par un organisme de formation agréé par la DGAC,
– avoir une déclaration de niveau de compétence (DNC),
– avoir une assurance en Responsabilité Civile spécifique drone,
– avoir déclaré son activité professionnelle auprès de la DGAC,
– avoir fait sa déclaration d’activité de photographie et de cinématographie aérienne auprès de la préfecture.

Avant d’accepter le devis, demandez à votre interlocuteur tous ces justificatifs.

Imaginez un poids de 1 kg qui tombe simplement de 10 mètres de hauteur !

C’est un drone habilité pour des scénarios S1 et S3 qui on été définis par la DGAC, en gros :
S-1 : vol hors zone peuplée, en vue du télépilote, distance du télépilote maximum 200m,  hauteur de vol maximum 150m
S-3 : vol en agglomération ou à proximité d’un rassemblement de personnes (plage…) en vue du télépilote, distance du télépilote maximum 100m,  hauteur de vol maximum 150m.

Soyons clairs : mis à part les organismes de formation, personne n’est “agréé par la DGAC”. Le télépilote a seulement fait sa déclaration d’activité auprès de la DGAC et doit être capable de présenter tous les justificatifs (certificats, déclarations…) nécessaires à son activité aux autorités compétentes (gendarmerie, police, DGAC…)

Parce que c’est la loi.
Cette déclaration qui doit être faite 5 jours ouvrés minimum avant la mission est obligatoire pour tout vol en “zone peuplée”, c’est à dire :
– au sein ou à une distance horizontale inférieure à 50 mètres d’une agglomération figurant sur les cartes aéronautiques,
– à une distance horizontale inférieure à 150 mètres d’un rassemblement de personnes (concert, plage…).

Utiliser un drone peut être dangereux ! La règlementation de sécurité applicable aux drones a deux grands objectifs :
– assurer la sécurité des autres usagers de l’espace aérien (risque de collision en vol)
– assurer la sécurité des biens et des personnes au sol (risque de crash).

Pour ce faire, des restrictions liées au lieu du vol et à la hauteur maximale de vol autorisée ont été définies.

Ben… non !
Pluie/neige : pas de bonnes images sous une averse !
Vent : en théorie le drone peut supporter un vent jusqu’à 30 km/h.  Au-delà le télépilote risque de ne plus avoir le contrôle. Il sera donc le seul à juger si le vol est possible.
Gel : lors des températures négatives les batteries sont moins performantes et l’air porte moins.

Les photos sont livrées en RVB, format JPEG, à une résolution de 5472 x 3648 pixels (20 Mpx)

Les vidéos sont en 4K (codec H265) format MP4

Nous restons propriétaires des droits d’auteur. En contrepartie de notre rémunération, nous vous cédons les droits d’exploitation des images sous toutes ses formes, donc la diffusion sur Youtube.
Nous conservons par contre le droit de les utiliser à des fin promotionnelles sur notre site Internet ou publications.